VAE

Dernière modification : 07 novembre 2023 à 11h50

 LE DISPOSITIF VAE (VALIDATION DES ACQUIS DE L’EXPERIENCE)

Obtenez la certification de niveau 4 de secrétaire médical(e) en adéquation avec votre expérience professionnelle grâce à notre dispositif VAE.

Pré-requis

Vous devez pouvoir justifier d’au moins 1 an d’expérience à temps complet, soit 1607 heures (continu ou non). L’expérience doit être en rapport avec la certification visée.

Une question ?
ou besoin de plus de renseignements ?
Merci de contacter Carolle Samblas au
05 61 61 51 51

AVEC LA VAE CHACUN DISPOSE D’UN MOYEN DE PROMOTION ET DE MOBILITES SOCIALES

La validation des acquis de l’expérience est accessible à tous ceux qui sont engagés dans la vie active sans condition d’âge, de statut, de niveau de formation ou de qualification professionnelle. Sont ainsi concernés :
  • les salariés du secteur privé et de la fonction publique,
  • les non salariés : chefs d’entreprises, professions libérales, exploitants agricoles, artisans, commerçants, travailleurs indépendants,
  • les demandeurs d’emploi, indemnisés ou non,
  • les bénévoles qui ont une expérience associative ou syndicale.
La prise en compte de l’expérience professionnelle peut mixer des activités rémunérées et bénévoles, à condition qu’elles correspondent au même champ de compétences. Vous pouvez obtenir :
  • la totalité d’un diplôme ou titre , si vos compétences évaluées par le jury correspondent à la totalité de celles exigées par le référentiel du diplôme.
  • des parties de diplôme, si le jury estime que les compétences acquises ne couvrent pas tout le champ du diplôme. Seules les unités correspondantes vous seront attribuées. Dans ce cas, le jury vous indiquera les compétences restant à acquérir. Aucune limite de durée n’est requise pour obtenir les unités manquantes.
Ce sera possible :
  • soit éventuellement en acquérant une nouvelle expérience professionnelle, et en faisant une nouvelle demande de VAE.
  • soit en suivant un complément de formation qui ne portera que sur les modules ou parties de formation correspondant aux compétences restant à acquérir.

L’ACCES A UNE FORMATION

La VAE peut vous permettre de vous inscrire dans une formation pour préparer un diplôme, sans avoir le titre normalement requis pour y accéder. Cette dispense est accordée par le jury au regard des compétences professionnelles acquises.
Exemple : avec la VAE, vous pouvez entrer dans une formation préparant à un diplôme de niveau BAC+2 sans avoir le baccalauréat. Cette disposition est applicable à tous les niveaux de la formation et tous les titres et diplômes professionnels.
NB : l’autorisation pour accéder à une formation ne vous donne aucune équivalence.

LE FINANCEMENT 

Le financement des dépenses liées à la VAE suit les mêmes règles que celles appliquées au financement de la formation continue.
Le financeur potentiel reste maître de sa décision de prendre en charge ou non le financement total ou partiel des dépenses liées à la VAE. A titre d’exemple, un salarié dont l’entreprise cotise à un OPCO (Opérateur de Compétences), etc. D’autres dispositifs de financement peuvent être mobilisés en fonction de la situation du bénéficiaire (CPF, Pôle Emploi, Région…)

LE CONGE POUR VAE

Le congé pour validation des acquis de l’expérience permet à tout salarié du secteur privé de s’absenter sur son temps de travail afin d’entreprendre une démarche de validation.
L’objectif de ce congé pourra être :
  • soit la participation aux épreuves de validation organisées par l’organisme qui délivrera la certification,
  • soit l’accompagnement à la préparation de la validation.
La durée maximale du congé de validation des acquis est de 24 à 48 heures d’absence au poste de travail, consécutives ou non.
Le salarié doit faire une demande d’autorisation d’absence auprès de son employeur 60 jours avant le début des actions de validation.
Cette demande écrite doit présenter :
  • le diplôme ou le titre visé
  • les dates
  • la nature et la durée des actions de validation
  • la dénomination de l’autorité ou organisme délivrant la certification.
L’employeur a 30 jours pour répondre. Il peut soit accepter, soit reporter la demande de congé pour raison de service pour une durée maximale de 6 mois. A l’issue du congé, le salarié doit présenter une attestation de fréquentation effective fournie par l’organisme qui délivre la certification.